Vive la rentrée !

Leen, notre rédactrice en chef, compte parmi ces femmes que l’on peut qualifier de ‘super mamans’. À l’occasion de la rentrée, elle vous livre ses quatre applications préférées qui lui facilitent la vie au quotidien.

1. Bsit, garde d’enfants

Parfois, on a besoin d’une pause. Bsit est une app très pratique (à la Uber et AirBnB) pour trouver rapidement et facilement une personne de confiance pour garder vos enfants. Fini de passer en revue toute la liste des babysitters du quartier avant d’enfin joindre quelqu’un de libre. De plus, tant les parents que les babysitters peuvent laisser une évaluation. Chacun sait donc à quoi s’en tenir. Autre atout : le payement se fait automatiquement par carte bancaire, plus besoin donc de passer au distributeur de billets.

2. Treatwell, rendez-vous beauté

Vous rêvez de vous offrir un coiffeur, une manicure ou un massage relaxant ? Mais, bien décidé à prendre rendez-vous en vous levant le matin, vous vous laissez rapidement emporter par le rythme effréné de votre journée de travail et finalement, rien ne se fait. Grâce à Treatwell, ces temps sont révolus. Cette app vous permet de prendre un rendez-vous en quelques clicks, à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit, dans un salon de beauté près de chez vous.

3. Cozy Family Organizer

Grâce à cette app, vous ne raterez plus aucun rendez-vous. Cozy récapitule pour vous toutes les activités des membres de votre famille. Une couleur est attribuée à chaque membre afin que vous puissiez rapidement repérer qui est où. Il est également possible de créer des listes de courses ou de choses à faire et de partager celles-ci pour qu’elles soient complétées par vos proches.

4. Dipsea, sexy audio app

Un brin d’érotisme ajoute du piquant à l’existence, mais le train-train quotidien prend trop souvent le dessus. Pour retrouver le plaisir des soirées coquines, écoutez les histoires de Dipsea, une app audio américaine. Le journal The New Yorker a qualifié cette app de décente et de respectueuse tant au niveau du graphisme que du contenu. Dorénavant, vous irez vous coucher les joues empourprées.

Texte Anneleen Peeters | Photo Stefanie De Neve